Bakoro - Deviens Shinigami

Bienvenue, vous n'êtes pas connecté. ( Se connecter - S'enregistrer )

RSS >  Dark knight, Avis de Shensei : Rang A
Dark_knight #46 30/05/2011 - 20h59

Rédacteur de missions
Messages : 2160
Enregistré le : 03/07/2010

Dark knight
Niveau 55
Clan : Makkura
Division 10
Soldat d'élite

Hors ligne

Merci de ton commentaire Mexxys ^^

Alors pour commenter moi même ce chapitre, je dirait qu'il est inintéressant par rapport à ce que j'ai prévu pour la suite :D Qui d'ailleurs devrait être un RP pour le concours. Malheureusement, j'espère avoir le temps de l'écrire, les exams approchent de trop :/

Et en réponse à la question que se posent ceux qui suivaient l'histoire avant : Pourquoi je l'ai pas mis dans le premier post avec les autres ? Parce qu'il n'y avait plus de place ! x)
Ce message a été édité par Dark_knight le 30/05/2011 à 20h59.
Aidez Bakoro ! Votez chaque jour.

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Dans le staff, nous avons réuni théorie et pratique :
Rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi !
FUTONMINATO #47 06/08/2011 - 17h44

[M] Soldat, Division 10
Messages : 199
Enregistré le : 16/07/2011

FUTON MINATO
Niveau 35
Clan : Makkura
Division 10
Soldat

Hors ligne

J'adore ce chapitre dark tu as assuré vivement le prochain
Dark_knight #48 19/08/2011 - 22h56

Rédacteur de missions
Messages : 2160
Enregistré le : 03/07/2010

Dark knight
Niveau 55
Clan : Makkura
Division 10
Soldat d'élite

Hors ligne

Chapitre 8 :

Dark knight ressortit encore de l’infirmerie. Un petit pansement sur l’œil et une mauvaise humeur croissante l’accompagnait dans sa route vers la salle de biologie. Après s’être défoulé en maîtrise du potentiel et au sabre, ce cours était là pour permettre aux étudiants de se reposer un peu et pour apprendre les bases de la médecine. Cours d’ailleurs inintéressant du point de vue de Dark knight, mais la présence était obligatoire…

Il prit la route et arriva rapidement devant la salle de classe sans même se perdre !

Voix – Génial, t’a atteint ta salle de cours sans te perdre, bravo !!

Dark knight – En même temps, la porte de la salle était juste à côté de l’infirmerie, c’est pas un exploit…

Voix – Euh… je t’assure que pour toi si. Enfin bref, t’es pas en retard pour cette fois, c’est d’jà ça !

Ne pas arriver en retard à l’un des cours les plus ennuyeux de tout le programme… quelle joie… Dark knight faisait tout son possible pour cacher son enthousiasme… Après un grand soupir, il poussa la porte et entra.

La salle de biologie était plus longue que large. A l’arrière de la salle, on pouvait voir deux rangées de bureau assez robuste pour les expériences pratiques. Tout au fond se trouvaient plusieurs armoires contenant appareils, substances et encore d’autre choses en vue des activités de la classe. L’avant de la salle était occupé par 3 rangées de bancs normaux et devant ceux-ci, le bureau du professeur de biologie. Et sur le mur, derrière le bureau, se trouvait l’irremplaçable tableau noir.

Les autres étudiants étaient déjà assis chacun à un banc, deux par deux. Dark knight s’assit tout au fond sans même leur prêter attention et il essaya de s’installer confortablement pour « subir » le cours.

Le début du cours était fastidieux. Le professeur de bio, qui était une femme, faisait sa présentation, souhaitait la bienvenue à tous et parlait, parlait, parlait… Bref, l’ennui s’estompa enfin lorsque Dark knight ferma tranquillement les yeux et s’endormit, rêvant de choses aussi stupides qu’on peut l’imaginer.

La prof, à fond dans sa bio et son bla bla, ne remarqua même pas le dormeur…


Dark knight était dans une contrée lointaine… Il courrait, le souffle court dans une forêt. Il fuyait quelque chose, mais il avait beau courir, la chose ne semblait pas s’éloigner. La peur le consumait entièrement, petit à petit, tandis que ses forces s’épuisaient…

Sur cette forêt pesait une aura malfaisante. Elle était lourde et semblait composée uniquement de malice, de ténèbres et de cruauté. La chose que fuyait Dark knight était à l’origine de cette aura… Il courrait, pleurait, mais n’arrivait pas à la distancer. L’aura devenait de plus en plus forte, plus menaçante : la chose se rapprochait…

Jamais Dark knight n’avait eu aussi peur, il pleurait de désespoir dans sa course folle. Une course, il le savait, pour la vie… Mais il s’épuisait et l’aura maléfique consumait déjà son âme… A chaque pas, il se sentait partir… Mais son instinct de survie le poussait à continuer, à faire fi de la douleur et à poursuivre sa course !!

Mais notre pauvre garçon glissa sur une racine. Il laissa s’échapper un petit hurlement de frayeur avant de s’écraser au sol… Une grande peur se saisit de lui… non. Ce n’était pas une simple peur qu’il ressentait. C’était LA peur. La peur dans toute sa splendeur, à son paroxysme !! Dark knight ferma les yeux. Il pleurait, c’était la fin…

Non… il n’allait pas mourir ainsi. Il fixerait son ennemi dans les yeux lorsque celui-ci lui arrachera la gorge !!

Il se releva lentement… il sentait que la chose était derrière lui et attendait… Dark knight retint son souffle… et se retourna. La Chaise était devant lui, arborant un air fier. Sa puissance semblait infinie… Notre héros pris son courage et se lança dans un ultime assaut et… attendez… Une chaise ??!

Dark knight se réveilla. Il se frotta un peu les yeux en ressassant son rêve. « Je devient fou, se dit-il, avoir peur d’une chaise… Le jour où ça arrive j’ai vraiment perdu la tête. »

Il s’étira un peu et en voyant la chaise sur laquelle il était assis, il sursauta un peu.

Le cours prenait justement fin. Son cauchemar s’était terminé à temps. Il sorti de la classe avec les autres élèves.

Voix - Pour une fois que tu ne sors pas d’une classe les pieds devant en direction de l’infirmerie, tu devrais être content !

Dark knight – Nia nia nia… J’t’ai rien d’mandé d’abord… Et tu comptes commenter à chaque fois que je passe une porte normalement ?

D’après l’horaire des cours, c’était le temps de midi. Les 4 heures du matin (1 heure de maîtrise du potentiel, 1 heure de sabre, et 2 heure de bio) étaient passée, et il n’en restait que 3 autres avant la fin de la journée. La 8ème heure étant une heure libre.

Il suivit les autres élèves qui allaient en direction du réfectoire.

Ce dernier était une salle de taille moyenne. Deux grandes tables de 10 places chacun se tenaient au milieu, prêtes à accueillir les 16 étudiants. Dans un des coins de la pièce, un comptoir vendait des repas chaud et des sandwiches. Dark knight s’en acheta un car il avait oublié de prendre de quoi manger… Quand il revint vers les deux tables, il remarqua que deux « clans » s’étaient déjà formés… D’un côté il y avait ceux qui avaient choisi de rejoindre la Makkura, et de l’autre ceux avec l’étiquette « Yuken » collée sur le front… Et les élèves n’ayant pas encore choisi de clan bouchaient les trous. Il y avait 8 personnes sur la table « Makkurienne » et 7 à l’autre table. Dark knight s’installa donc sur la table des futurs guerriers du Yuken, se mettant en face d’un type qu’il avait déjà vu mais à qui il n’avait jamais parlé. Ce dernier lui adressa joyeusement la parole :

Elève - Salut, ça va ? T’es le type qui a fait sauter la salle et le prof en 1ère heure ? Enchanté de te rencontrer, je m’appelle Yamamoto Kiyoi.

Dark knight – Enchanté, je m’appelle Dark knight. Je sais que c’est moche comme nom, mais bon… Le tien me semble pas mieux !

Yamamoto eu l’air un peu surpris de cette réponse, et Dark knight se demanda qu’est ce qu’il avait dit de mal… Mais il ne tenta pas de se rattraper. Il préféra repartir sur autre chose.

Dark knight – Et pour la classe, j’ai vraiment pas voulu faire ça, j’ai…

Yamamoto – Allons, ne t’inquiète pas pour ça, les accidents ça arrive, je suis sûr que tu fera mieux la prochaine fois !

Ils discutèrent tous le repas, faisant connaissance un peu. Mais tout à une fin et le temps aussi. Les étudiants repartirent donc vers le cours de distribution des objectifs… « c’est quoi ce truc de barbare ? » s’interrogea Dark knight en lisant son horaire. Yamamoto ne savait pas non plus ce que ça pouvait être… D’ailleurs, aucun élève n’avait l’air de le savoir. Ils se rendaient donc tous à ce cours avec inquiétude quant à ce qui les attendaient.

Une fois entré en classe, ils reconnurent tout de suite le professeur…

Katsuki – Bonjour mes p’tits, vous allez bien ? Comment trouvez-vous votre première journée de cours ? Palpitante n’est-ce pas ?

Elève : Dites, vous aviez pas dit que vous n’étiez pas professeur, mais plutôt une personne qui nous encadrait ?

Katsuki - Bonne remarque petit, mais ceci n’est pas un cours. C’est pourtant clair dans vos horaires non ? *Rire sadique* Si vous l’avez lu attentivement, vous avez du remarquer que le mercredi, c'est-à-dire demain, n’est pas un jour comme les autres. C’est le jour que je préfère, il faut le dire : travaux pratique ! Et si je l’aime tant ce jour, c’est parce que il n’y a que vous qui travaillez, les autres profs et moi même avons congé ! C’est merveilleux non ? Et vous vous par contre, allez morfler *Rire très sadique accompagné d’un grand sourire*

Bref, je m’égare. Dans cette heure de cours je vous donnerais les consignes pour les travaux pratiques, et bien sûr, ce qu’il vous faudra faire ! Vous aurez ensuite le reste de l’heure pour vous arranger avec vos petits camarades pour un travail de groupe, ou pour réfléchir à votre préparation du lendemain, l’organisation de votre temps, etc… Je tiens à vous prévenir que le travaille de groupe est vivement conseillé et encouragé !

Les élèves se regardèrent tous, cherchant des camarades pour réussir les objectifs sans trop se fatiguer. D’un simple regard, certains groupes s’étaient déjà formés. Katsuki repris son monologue avec un ton sadique et cruel :

Katsuki – Alors, qu’est ce que je vais vous envoyé faire… *Rire très très sadique*

Ah oui ! J’oubliais de vous prévenir ! Tous les travaux pratiques se feront dans le parc de Karana !!

Elève – Le parc ? Mais il a été fermé au public à cause de mystérieuse agression non ? C’est de celui là dont vous voulez parler ?

Katsuki repris, un énorme sourire aux lèvres qu’elle n’arrivait pas à dissimuler malgré ses efforts :

Katsuki : Oui !!! C’est bien de ce parc que je parle !

Un murmure inquiet monta du fond de la classe et fini rapidement par atteindre jusqu’au premier rang. Les élèves étaient anxieux car ils avaient tous entendu une rumeur sur le parc concernant d’étranges agressions…

Il paraîtrait qu’on aurait retrouvé des personnes à moitiés dévorées… Et d’après les blessures, les créatures ayant fais cela devaient être vraiment énorme. Tous ceux qui avait été témoin d ‘une agression affirmait n’avoir rien vu. Ils disaient tous que l’un de leurs amis s’était brusquement retrouvé au sol en sang, sans prévenir… Les autorités ont rapidement fermé le par cet interdit à quiconque d’approcher.

Elève - Vous êtes totalement folle, on va mourir si on va dans ce parc !

La jeune femme répondit platement, mais sans réussir une nouvelle fois à contenir un sourire sadique :

Katsuki – Ca se peut !

La panique commença à envahir la classe petit à petit… Mais ils tentèrent de se contrôler et fixèrent Katsuki d’un œil méchant, attendant des explications plus approfondies.

Katsuki – Bien, vous avez tous l’air au courant à propos des agressions, parfait ! Ces dernières voyez-vous, sont commises par des yomas ! Ils sont invisibles, comme les shinigami, et c’est pour cela qu’aucun humain n’a pu les voir. Mais vous, vous aurez cette chance et vous pourrez donc vous défendre. Bien sûr, à votre niveau actuel, mieux vaut vous balader en groupe, parce que les yoma eux, ils ne se gênent pas pour ça !

Bref, je m’égare une nouvelle fois ! Pour finir je n’aurai pas le temps de vous donner votre objectif *Rire* !

Demain, vous devrez… allez, je vais vous donner facile pour commencer ! Il vous suffira de cueillir 10 pommes chacun ! Vous aurez un point par pommes ramenées. Vous devrez me les donner pour demain matin au plus tard.


Tous les élèves soufflèrent de soulagement. Cueillir 10 pommes… Facile !

Katsuki – Facile vous dites-vous n’est-ce pas ? Et bien c’est vrai que c’est assez simple par rapport à ce que je donne d’habitude, mais c’est loin d’être aussi aisé que vous le pensez ! Tout d’abord, oublier les pommes du commerce ou d’autres endroits que le parc… Les pommes du parc sont imprégnées de reiatsu et donc facilement reconnaissable. Ensuite, ne pensez même pas ramasser celles sur le sol. Les yomas les adorent, vous comprenez ? Et une dernière chose… vous êtes 16 c’est bien ça ? 16 fois 10 pommes, ça fait 160 pommes. Et bien… je suis navrée de vous dire cela mais… il n’y en aura sûrement pas pour tout le monde… Enfin si, mais pas dans les zones facile d’accès et où les yomas sont assez faible… *Avec un ton plein d’ironie* Il faudra se lever tôt les enfant si vous voulez en avoir !

Si je dois vous donnez un dernier conseil, c’est de tenter l’entrée nord. Il y a beaucoup de pommiers et les yomas sont des mauviettes. Alors mauviette contre mauviette, vous avez vos chance *Rire sadique*
Bref, vous avez le reste de l’heure pour vous arranger !


Dark knight alla vers Yamamoto sans hésitation.

Dark knight – Dis, on pourrait faire ça ensemble non ? Ca pourrait être un chouette travail d’équipe ?!

Yamamoto – Ah oui, c’est une bonne idée ! On se retrouvera au parc vers 7 heures du matin, entrée nord, ok ?

Dark knight – Cool, pas de problème, j’oublierai pas !

Yamamoto – Faudra qu’on se dépêche de cueillir nos pommes et qu’on évite les yoma, sinon on aura plus rien. Alors ne loupe pas le rendez-vous hein ? Je te fais confiance !

Le cours pris fin. Les élèves prirent donc la route vers leur dernier cours : une heure d’accroissement du potentiel. De la méditation quoi, mais ça fais moins classe dit comme ça.

Le professeur de méditation était un vieux bonhomme avec de grande cerne sous les yeux. Il baillait tout les deux mot et parler lui semblait laborieux. Il expliquait que la méditation permettait d’accroître son potentiel et d’apprendre à le maîtriser mieux. La seule consigne du cours était : ne pas faire de bruit, ne pas déranger les autres. L’heure était entièrement dédiée à la méditation… Le temps semblera long, trèès long…

Tous les élèves commencèrent leur méditation. L’ayant déjà tous fait par instinct, le faire à nouveau ne leur posait aucun problème. Dark knight lui… n’avait jamais réussi… Mais il voulait faire ses preuves, il y arriverait !! Il rassembla toute sa concentration, toute sa volonté et se lança dans sa méditation.

(…)

La sonnerie retentit. La 8ème heure était passée. Tous les étudiants avaient fini les cours et étaient rentré depuis une heure. Tous, sauf un. Il était toujours là, dans la salle de méditation. Assis en tailleur, le visage tourné vers le sol et les yeux fermé, il semblait plongé entièrement dans ses pensée.

Le professeur ne put s’empêcher de laisser couler une petite larme. Il enseignait depuis des années, mais il avait rarement vu d’élève avec une si bonne volonté de travail. Voilà deux heure que cet étudiant méditait sans sourciller… Le potentiel de ce dernier n’était pas grand du tout, il était même ridicule. Mais il mettait les moyens pour combler cette lacune en travaillant deux fois plus que les autres.

A contrecoeur, le vieux professeur parti dérangé la méditation du jeune élève. C’était la fin de la journée de cours et plus aucun élève ne devait rester. Il s’approcha furtivement de l’étudiant, et le secoua un peu pour le sortir de sa méditation. Ce dernier ne broncha pas… il se contenta de s’écrouler sur le côté en laissant s’échapper un petit ronflement. La couleur du professeur vira du blanc au rouge, tandis que le dormeur arborait un sourire niais…

Le jeune homme fut expulsé de la classe avec violence. Le professeur se souviendrait du nom de ce dormeur et il le tiendrait à l’œil…

Le soir, Dark knight s’installa dans son lit. Sa journée avait été forte en émotions et assez difficile. Pourtant il n’arrivait pas à fermer l’œil.

Voix – Ecoute, tu as dormi à l’infirmerie pendant presque une heure, tu as ensuite enchaîné pendant les deux heures de bio pour ensuite clôturer par un magnifique somme en méditation qui t’a valu une belle brochette d’insultes. Alors ne t’étonne pas si tu ne trouves pas le sommeil.

Pour un premier jour, on peut affirmer que ce fut une réussite… totale !
Ce message a été édité par Dark_knight le 10/01/2012 à 21h29.
Aidez Bakoro ! Votez chaque jour.

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Dans le staff, nous avons réuni théorie et pratique :
Rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi !
FUTONMINATO #49 19/08/2011 - 23h36

[M] Soldat, Division 10
Messages : 199
Enregistré le : 16/07/2011

FUTON MINATO
Niveau 35
Clan : Makkura
Division 10
Soldat

Hors ligne

Ouah c'est mieux que je le pensait en plus il y a le grand retour de la chaises :yata!
Senna #50 20/08/2011 - 17h09

Mascotte officielle
Messages : 10218
Enregistré le : 29/12/2008

Hors ligne

Dark, pense à créer un sujet pour les commentaires, maintenant qu'on peut ;)
Dark_knight #51 05/10/2011 - 13h53

Rédacteur de missions
Messages : 2160
Enregistré le : 03/07/2010

Dark knight
Niveau 55
Clan : Makkura
Division 10
Soldat d'élite

Hors ligne

Chapitre 9 : un travail d'équipe

5 heures du matin…. Des yeux rouges de fatigue observaient un réveil. Ce dernier indiquait plus exactement 4 heures 55, mais cela n’était pas important. Dark knight n’avait toujours pas réussi à trouver le sommeil… Dans un peu plus d’une heure, il devrait se lever. Pourquoi cela devait arriver un jour si important que celui des premiers travaux pratiques, pourquoi ?!! Il était sûrement trop stressé et il le savait… Mais voilà 4 heures qu’il essayait de se calmer, et à chaque fois qu’il s’endormait un peu, il se disait : « Ah, enfin ! »… ce qui ne manquait pas de le réveiller.

Il referma les yeux. Si il arrivait à s’endormir, il avait encore une heure de sommeil devant lui, c’était acceptable. Il tenta de nouveau de se calmer malgré le stress qui montait de plus en plus à l’idée d’avoir passé une nuit blanche…


6 heures. Le réveil, sadique et cruel, indiquait dès à présent 6 heures avec fierté. Dark knight ne l’avait pas remarqué, tentant toujours en vain de s’endormir… Dans un quart d’heure, le réveil sonnera et il devrait se lever.

6 heure 15. Dark knight ne s’était toujours pas endormi. D’un geste rageur, il tapa sur son réveil qui sonnait et… il s’endormit.

10h… Que le sommeil, même court, avait été agréable… ! Dark knight s’étira tranquillement, content de s’être reposé un peu. Attendez… 10 heures ?!! Dark knight était sensé avoir rejoint Yamamoto à 7 heure du matin. Cela fait donc un retard de… un retard énorme (oui, il était nul en calcul aussi) !! Peut-être ne l’avait-il pas attendu et était déjà reparti… ce qui était fort possible.

Dark knight se remémora les paroles de Katsuki… Peut-être n’y avait-il déjà plus assez de pommes pour lui dans les zones faciles d’accès ?! Et risquer sa vie pour obtenir 10 pommes ne le réjouissait pas du tout…

Voix – Bon, qu’est ce que t’attend ? Arrête de réfléchir, ça te va pas du tout. De toute façon, tu ne pourras pas évaluer la situation tant que tu ne seras pas toi-même dans le parc. Donc fonce, ne perd plus de temps !

Dark knight décida d’écouter les conseils de sa voix intérieure. Il s’habilla le plus vite possible, ne mangea pas et alla chercher des membres du personnel pour son « escorte » et pouvoir sortir.

Il faut peut-être le rappeler. Dark knight vit dans… un asile. N’étant pas considéré comme un vrai fou, il a certain privilège comme par exemple suivre une scolarité normale. Il doit néanmoins être accompagné dans ses trajets en cas de rechute et de tentative de fugue.

Il en trouva rapidement et parti en direction de l’académie. Sa voix intérieur lui ayant gentiment expliqué que le parc étant fermé au public, demander d’y aller pour l’école n’était pas une très bonne idée…

En moins de 20 minutes, il fut arrivé à l’académie. 10h30… Aïe. Il patienta dans le hall de l’école que son escorte se soit éloignée et il partit en courant vers le parc !! Ce dernier devait être à 3 kilomètres de là, le rejoindre ne prendrait pas trop de temps !

Au pas de course, Dark knight parti en direction… du parc !! Mais il était vers où encore ? Un départ éclair et un arrêt tout aussi brusque. Dans quel direction encore… Euh… Il n’en avait pas la moindre idée. Alors il décida de suivre son instinct : il irait vers la droite de l’académie !!

Voix – Si ton instinct te dit droite, va plutôt vers la gauche. Tu me remercieras, tu verras héhé…

Dark knight – La gauche ? Mais je suis sûr que c’est à droite !!

Voix – *Platement* Raison de plus pour aller à gauche.

Dark knight – Mais je… j’ai… j… c’est bon.

Et il arriva au parc après une petite course contre la montre. Il y arriva sans faire de détour, sans se perdre, rien.

Voix – Vraiment impressionnant… Il faut le voir pour le croire ! Ton instinct te donne à chaque fois l’exact opposé de la bonne direction, bluffant !! Apprend à courir à reculons et je pense que tu arrivera toujours à bon port !!

Dark knight préféra ignorer les calomnies lancées par sa voix intérieure. Mais il avait un nouveau problème devant lui : quelle entrée était l’entrée nord ? Où est le nord ?

Voix – Que dit ton instinct ?

Dark knight – Il te dit de te taire… Et j’en ai aucune idée de la bonne entrée. Je prends la plus proche et c’est bon !


Il n’était jamais venu dans le par cet fut surpris de ce qu’il vit : un grand espace, magnifique, une pelouse assez bien entretenue malgré qu’il ait été abandonné. Au loin il pouvait apercevoir des fontaines et des bancs. « Ce parc était magnifique, dommage qu’il ait été fermé. » murmura Dark knight. Il se rappela soudain pourquoi il était là. D’un rapide coup d’œil, il balaya les alentours à la recherche d’un pommiers ou d’un autre élève de l’académie, plus particulièrement Yamamoto avec qui il était censé travaillé. Il ne vit rien de cela, mais aperçu de drôles de créatures noirs, l’air cruel et ayant des crocs acérés… brr. En regardant plus en profondeur, Dark knight remarqua que les lieux étaient totalement infestés de ces créatures. Le parc n’avait pas été fermé pour rien…

Soudain, un bruit de lutte attira son attention. Il se tourna et aperçu Yamamoto affrontant une des créatures. Utilisant de grands coups de pieds et montrant une habilité au combat remarquable, il se débarrassa de son opposant en moins de deux. Mais ce n’était pas fini. Un deuxième monstre suivi de près par un troisième s’approcha de lui. Yamamoto compris qu’il était mal parti et quand le groupe de ses opposants s’agrandit encore, accueillant dans leurs rangs 3 monstres supplémentaires, il prit la fuite.

Il aperçu Dark knight et fonça vers lui, toujours suivi de la petite troupe de monstre assoiffé de sang… Au fur et à mesure qu’il se rapprochait, Dark knight avait remarqué que Yamamoto était blessé et semblait vraiment épuisé.

Yamamoto - *Essoufflé* C’est à cette heure ci que t’arrive ? En plus on était censé se retrouver à l’entrée nord, ici c’est l’entrée est !! Enfin bref, on s’expliquera plus tard. Avant toute chose, éliminons ces gêneurs.

Dark knight décidea de passer à l’attaque ! Yamamoto avait beau se dépêcher, il avait du mal à distancer ses poursuivants. Pire, dans son état de fatigue, il perdait du terrain. Notre héros, n’écoutant que son courage (et son inconscience) fonça tête baissée vers l’ennemi devant le visage étonné de Yamamoto qui ne s’attendait pas du tout à ça. Les deux étudiants se croisèrent, courant chacun dans un sens opposé. Et juste après avoir croisé son compagnon d’arme, Dark knight marcha sur son lacet….

Suite à cette brillantissime preuve de sa maladresse, il perdit l’équilibre et continuait sa course, toujours plus vite, fonçant tête baissée vers les yomas sans être capable de s’arrêter. Il brassait l’air avec les bras dans sa course folle, comme pour se rattraper à un support invisible, mais en vain.

Il stoppa sa course quand… il se prit le pied dans un petit trou dans la pelouse pourtant impeccable du parc. Enfin « stoppé sa course » serait mentir. Il partit, à moins de quelques mètres des yomas, dans un roulé-boulé parfaitement ridicule. Et tel un obus, il percuta le petit tas de yomas qui n’avait pas imaginé une telle attaque.

Voix – Strike ! Ta technique est bizarre, mais ça marche au moins, rien à dire.

Dark knight était trop occupé à vomir tout ce qu’il avait dans le ventre pour écouter les idioties de sa voix intérieur.

Yamamoto – *Surpris* Euh… ça va ? T’sais, les yomas ici sont pas si fort… Y a des moyens plus simples pour les battre. Enfin, merci de ton aide, j’en pouvais plus. *Se ressaisissant et s’énervant brusquement* Par contre, qu’est ce que t’a foutu ?! On devait se retrouver à 7 heures !! Enfin bref, maintenant que t’es enfin là, on va pouvoir se les cueillir ses pommes !

Dark knight – Mais en fait, pourquoi tu ne les as pas cueillies seul puisque je n’arrivai pas ?

Yamamoto – Et bien en fait… J’ai voulu le faire. Je t’ai attendu de 7h à 9h. J’ai vu tous les autres groupes venir, les uns après les autres pour cueillir leurs pommes. Certains m’ont proposé de venir avec eux, mais j’ai refusé pour ne pas te laisser en plan. Mais à 9h, je me suis dit que tu ne viendras jamais ! Je suis donc parti vers les arbres faciles d’accès pour cueillir mes 10 pommes et repartir enfin. Mais voilà… Plus une seule. Katsuki avait raison. Ici, comme tu peux le voir, je parcours le parc pour trouver des pommiers. Mais à certains endroits, les yomas sont trop puissants et trop nombreux pour qu’on ait une chance d’en cueillir assez. Quant aux autres pommiers que j’ai trouvé, le problème ne vient pas des yomas… Ils sont trop grands. Et les branches les plus basses sont à 3m50 du sol au moins…

Dark knight – Ah, c’est cool !

Voix – La prochaine fois que t’écoutes pas, ferme-là c’est mieux.

Yamamoto – Euh…ok… enfin bref, suis-moi. On va aller à l’arbre le plus « exploitable » que j’ai trouvé. A deux, ça devrait le faire !

Dark knight – Ok Yamavoiture, je te suis !

Yamamoto – C’est Yamamoto, pas Yamavoiture… Enfin bref, en route.


Les deux étudiants commencèrent leur marche. Les yomas, obstacle mouvants, se mettait sans cesse en travers de leurs chemins. Leurs nombres étaient gênant, mais ils étaient assez faibles. Yamamoto, bien que fatigué, se battait comme un pro. Ils donnaient des coups de pied retourné aux yomas et les envoyait boulé au loin ou, des fois, en plein sur Dark knight qui s’étalait complètement K.O avec le yoma sur le dos.

Il aurait fallu une dizaine de minutes à Yamamoto si il avait du rejoindre l’arbre seul. Mais voilà 20 minutes qu’il marchait et…

Dark knight – Pause-pipi s’il te plait, je tiens plus… !!

Yamamoto – Mais c’est la troisième fois ! C’est pas possible ça ?!

Dark knight – Désolé Yamabus, mais je dois vraiment y aller…

Yamamoto – C’est Yamamoto ! Pour la 5ème fois, c’est Yamamoto… !! *Soupirant* Bon, vas-y… Mais dépêches-toi !


Après 30 bonnes minutes de marche, les deux étudiants arrivèrent enfin à l’arbre. Il était temps, l’ambiance du petit groupe devenait électrique…

Yamamoto – Nous y voilà enfin… ! Mais le problème se pose toujours : comment réussir à cueillir les pommes qui sont la haut ? Si tu me fais la courte échelle, je devrais être capable de me hisser sur cette branche là, tu vois ?

Dark knight – Ok, on fait ça !

Dark knight se positionna à coté du tronc, en dessous de la branche à proprement parler. A vue de nez, elle devait se situer à 3m50 du sol au moins… Mais qui ne tente rien à rien, les deux étudiants n’avaient rien à perdre de toute façon.

Yamamoto mis son pied dans les deux mains jointes de son compagnon. Ce dernier le hissa tant bien que mal en hauteur. Mais ce n’était pas suffisant…

Yamamoto – Essaie de donner une impulsion pour me propulser un peu plus haut, ça devrait le faire.

Dark knight obéi. Mais non seulement, l’impulsion n’était pas suffisante, mais cela lui usa toutes ses forces. Il n’était plus capable de soutenir le poids de Yamamoto et il lâcha tout. Ce dernier lui tomba lourdement dessus.

Yamamoto – Bon… mauvais plan… *Ironiquement* En tout cas merci d’avoir amorti ma chute, c’est sympa de ta part *Grand sourire* Bref, on fais quoi maintenant ? C’est trop haut pour l’atteindre comme ça…

Dark knight – *Se relevant* Moi je sais, moi je sais ! J’ai un plan, un super plan !!!

Yamamoto – Euh… j’ai du mal à te croire là… c’est quoi ce plan.

Dark knight – On va tuer quelques yomas, on va les empiler et on les escaladera jusqu'à la branche !

Yamamoto - ……………

Dark knight – Ben quoi, c’est un super plan non ?!

Yamamoto - ……………

Dark knight – Yama…

Yamamoto - *Le coupant sèchement* Moto !! Nan mais tu te moque de moi là, tu pense pas vraiment à faire ça ?!

Dark knight – Euh... en fait… Ah !!! J’ai une autre idée, une super idée !!! *chuchote* ….. Alors tu…… et moi……….. et voilà !!

Yamamoto - ……..

Dark knight Ah non, tu vas pas recommencer !

Yamamoto – Non ne t’inquiète pas… Je me demandais juste ce que tu pouvais bien mangé le matin… Mais sinon pour commenter ton plan : l’alcool, c’est mal au petit dèj’.

Dark knight – De quoi ? Quel est le rapport ?

Yamamoto – Rien, l’important c’est que je me comprenne. Bref, si ça te dérange pas, j’ai un plan plus ou moins censé. On va juste cogner l’arbre en même temps, pour qu’une pomme tombe. Ca te va comme plan ?

Dark knight – Ouais, ça peut le faire… même si je suis sûr que le mien aurait marché !!

Yamamoto – Bref, à trois on y va, ok ?

Dark knight – Mais nan, on est que 2…

Yamamoto - ……. Oui… t’a raison, désolé…. Donc je compte jusqu'à trois, et on y va à deux ok ?

Dark knight – Ok, j’ai pigé ! Je suis prêt !

Yamamoto – Aller, go ! 1… 2… et… 3 !

Les deux jeunes étudiants, dans un élan commun se jetèrent sur l’arbre de toute leur force et donnèrent chacun un coup d’épaule au tronc. Et là… rien.

L’arbre ne frémit même pas. Les deux jeunes étaient toujours épaules contre tronc, immobile, sans dire un mot. Le silence s’installa et le temps semblait ne plus s’écouler… Un courant d’air passa et un petit yoma qui regardait la scène tout en affichant un air interrogateur éternua. Ce simple petit bruit mis fin au silence pesant, et les deux étudiants bougèrent enfin. Toujours collé contre le tronc, ils se contentaient de tourner la tête, lentement, jusqu'à ce que leur regard se croise.

Dark knight – T’en a d’autre des idées comme ça ? Parce que l…

Yamamoto – C’est bon, on va faire ton truc avec les yomas. Mais tais-toi !!

Ils se décollèrent tout deux du tronc, lentement, tenant fermement leur épaule douloureuse. Dark knight affichait un petit sourire satisfait malgré la douleur.

Yamamoto – Bon… Il est 11h30. On va faire la chasse aux yomas ensemble jusqu’à 12h. Là, on fera une petite pause pour manger. Nous reprendront ensuite jusqu'à ce que nous auront rassemblé le nombre de… cadavres nécessaire. Pour la chasse, on reste groupé. Nous somme une… *Gros soupir* Une équipe après tout…

Dark knight – Cool, ça va être vite fait, t’inquiète !! Tiens, regarde là-bas, y à déjà un yoma !!

Et sans attendre plus longtemps, il parti en courant dans la direction qu’il avait indiqué. Il y avait effectivement un yomas de forme humanoïde qui se préparait à son futur combat contre l’étudiant. Quand Dark knight arriva à hauteur du yoma, il s’arrêta net. Après un instant de flottement, durant lequel les deux adversaire s’observèrent les yeux dans les yeux, il donna un coup de poing dans le torse de son opposant qui ne bougea pas d’un pouce.

Dark knight – Robuste, impressionnant !

Le yomas, à son tour, donna un coup de poing dans le torse de Dark knight qui ne tenta même pas d’éviter. Il ne broncha pas lui non plus.

Yoma – Graou !

Dark knight – Je ne te le fais pas dire ! Ca va être un rude combat…

Il redonna un coup de poing dans le torse du yoma, qui encaissa sans bouger et sans broncher. Le yoma redonna un coup à son tour. Ils continuèrent leur petit jeu, tour à tour, l’un après l’autre, commentant de temps en temps le combat. Yamamoto n’en croyais pas ses yeux…

Yamamoto – Nan mais tu fais quoi là ?

Dark knight – Ca se voit pas ? Je fais un combat de fou, c’est super serré ! N’interfère pas, c’est mon combat !! En plus, tu risquerais de te prendre un coup perdu… !

Yamamoto – Nan mais…. Tu plaisantes ?! T’as pas remarqué que tes coups ne lui faisait rien ? Et que les siens ne t’amochaient pas non plus ??! Et c’est quoi cette façon de se battre, ça ressemble à rien !!

Voix – Hé hé, bienvenue dans mon cauchemar !

Dark knight – Nan mais je vais gagner, tu vas voir ! Alors assied-toi en attendant ou occupe-toi, mais laisse-moi terminer !


Yamamoto ne savait plus quoi penser… Etait-ce une blague de mauvais goût ? Dark knight se moquait-il de lui depuis le début ou bien était-il complètement idiot ?! Il tomba littéralement à la renverse et resta dans l’herbe, à regarder ce combat entre deux êtres qui n’auraient jamais du voir la lumière du jour… 2 êtres, car jamais il n’avait vu un yoma aussi stupide avant !! D’habitude, ils sont fourbes, cruels, ils tapent les endroits sensibles. Mais là non. Il se contente d’attendre son tour pour donner un coup dans le torse… Qui se ressemble s’assemble…

Il resta assis dans l’herbe, ramena ses genoux contre son torse et entoura ses jambes avec ses bras. Et il observa le combat, sans plus rien dire, attendant qu’il se réveille enfin de ce cauchemar.

Après une dizaine de minutes de combat « acharné », il se releva enfin. Il avait réussi à se convaincre qu’il ne rêvait pas… c’était la réalité… Il fallait qu’il reprenne la situation en main ! L’heure la plus tardive pour rende les pommes était minuit. Mais à ce train là, il n’en aurait même pas une !!

Yamamoto – Stop !! Non mais t’es débile ou quoi ?! Tu te rend pas compte que ton combat ne finira jamais ?! Je te signale qu’on doit rapporter dix pommes, et que pour cela on suit ton plan foireux !!

Dark knight – Ou… oui, tu as raison. Nous avons un objectif !! *S’adressant au yoma* Désolé valeureux adversaire, mais j’ai une tâche importante à accomplir. Mais sache que je ne t’oublierai pas… je fais de toi mon plus grand rival à parti de maintenant !! Survis, entraîne-toi, devient plus fort… La prochaine fois qu’on se rencontrera, nous recombattront, donc soit prêt !

Chose surprenante, le yoma semblait avoir compris. Il hochait la tête d’un air solennel et résolu, prêt à toutes les choses qu’avait dit Dark knight. Dans le regard des deux rivaux, un sentiment de résignation, de douleurs de se séparer était visible. Ils se serrèrent la « main » avant de se retourner pour reprendre la route. Pour Yamamoto, voir ça était pareil que recevoir un coup sur la tête qui lui aurait brisé le crâne. Il compta jusqu'à 10 mentalement, juste pour se rassurer et vérifier que son cerveau n’était pas entièrement mort. Une fois fait, il afficha un petit sourire de contentement. Mais ce qu’il vit ensuite brisa tout. Plutôt, cela l’anéanti totalement.

Dark knight et le yoma s’étaient tout deux retournés à présent, l’air toujours aussi solennel qu’au moment des adieux. Ils avancèrent chacun dans une direction opposée….
Jusque là, tout était normal. Mais les deux rivaux, influencé par une force mystérieuse, n’avançait… pas droit. Leur trajectoire était courbe… Sans s’en rendre compte, il avançaient en tournant chacun, jusqu'à avoir fait un demi-tour et… se re rencontrer…

Dark knight – Ah ! Un yoma !

Yoma – Grr !

Et ils recommencèrent le même petit jeu, comme si ils ne s’étaient jamais rencontrés.

Dark knight – Arf, tu es balaise… Je fais de toi mon rival !

Yoma – Graou !

Yamamoto – Tu… tu sais que tu viens de faire demi-tour… et que tu combats exactement le même yoma…

Dark knight – Quoi ?! Yama… Yamatrain, tu veux dire que… *Se retournant, l’air grave* Nous nous retrouvons donc enfin, toi, mon rival de toujours… Tu vas voir les progrès immense que j’ai faits depuis la dernière fois ! Faisons donc le combat que nous nous étions promis !!

Yoma – *Le regard solennel* Gra… Graou !!

Yamamoto se ré assit dans l’herbe et commença à faire des petits ronds sur le sol avec son doigt. « Oublier le monde, oublier tout, ce n’est q’un rêve, ne plus penser à rien » pensait-il. Mais c’était la réalité, une réalité dont il ne saurait pas s’échapper…

12h… Yamamoto faisait des ronds dans l’herbe. 13h… Yamamoto faisait des carrés. 14 heures, il commença à faire des triangles, mais s’arrêta brusquement. Il se releva, observa les deux « idiots » l’air grave, le torse gonflé, prêt à dire quelque chose… Puis il se ré assit et recommença à faire ses triangles. « Equilatéraux, les triangles doivent tous être équilatéraux. Se concentrer sur les triangles, et rien que sur les triangles. »

15h… Yamamoto releva la tête. Les deux rivaux ne se battaient plus. Ils se serraient la main, l’air tout les deux ravis et un peu fatigué. Dark knight se tourna vers Yamamoto l’air niais :

Dark knight – Quel combat yamavoiture, quel combat ! Nous avons finalement décidé de le terminer par un match nul, mais quel fantastique match ! La prochaine fois que nous nous croiseront, nous feront un nouveau combat, et il y aura un vainqueur, nous nous le sommes juré. Mais ici, nous devons toujours tuer des yomas pour pouvoir atteindre les pommes non ?

Yamamoto – C’est pas yamavoiture mais… Non, oublie… Et puisque t’a enfin fini, on peut aller un peu manger avant de commencer la chasse non ?

Dark knight – Manger ? Nan, j’ai pas faim ! Tiens, j’ai une super idée !! *Se retourne vers le yoma* Que dirais-tu de m’aider dans ma tâche ?! Tu est vraiment fort, tu sera d’une aide précieuse… nous sommes rivaux, mais si tu m’aides, cela t’entraînera toi aussi !!

Le yoma eut l’air très intéressé. Le fait que le yoma semblait intéressé d’une telle proposition ne choquait pas plus Yamamoto que le fait qu’ils se comprenaient parfaitement. Plus rien ne pouvait l’étonner…

Yamamoto – Faites ce que vous voulez, je préfère regarder pour le moment….

Dark knight – Quoi ? Mais on est une équipe non ? Enfin tant pis, je suis sûr que l’intensité des combats réveillera ton esprit combatif !

Il parti accompagné de son yoma en courant, vers un autre yoma qui n’était pas loin. Ils se mirent chacun d’un coté et donnèrent l’un après l’autre un coup au torse. Le yoma agressé semblait étonné et ne tentait pas de se défendre. Pourquoi un de ses semblables s’alliait avec un humain pour se battre, sans aucune raison ? Yamamoto qui avait vu l’air étonné de ce yoma cru qu’il allait faire comme lui : s’asseoir et faire des petits rond avec un de ses « doigts » griffus.

Dark knight – Yama !! Vient, c’est trop génial, on est tellement balaise qu’on paralyse les yoma de peur ! Si tu vient, on les massacrera super vite !

Il ne prit pas la peine de répondre. Les deux rivaux frappaient à tour de rôle sur le yoma toujours stupéfait, qui ne semblait même pas sentir les coups… Et là, Yamamoto se leva. Dark knight lança un petit cri de joie, pensant qu’il allait venir les aider, mais non. Il se rapprocha et s’assit à côté du yoma qui se faisait agresser. Et il recommença à faire des ronds, des triangles et autres avec son doigt. Le yoma, toujours « battu à mort », s’assit lui aussi. Et il fit de même que Yamamoto, ignorant les coups qui pleuvaient toujours sur lui.

Yamamoto – Dur journée hein ?

Yoma – Grou…

Yamamoto – Ouais, ça se comprend… Vraiment dur…



(…)


20h. Dark knight était écroulé sur le sol, épuisé. Depuis qu’ils s’étaient mis en tête, avec Yamamoto de tuer des yomas, ils n’en avaient pas tué un seul. Le rival de Dark knight était reparti épuisé, après un adieu solennel avec Dark knight, et le yoma qui s’était fait tabassé pendant tout ce temps était reparti de son côté, l’air absent, laissant Yamamoto derrière lui. Ce dernier venait plus ou moins de « récupérer » son cerveau après le départ des deux yomas.


Yamamoto – Alors… qu’est ce qu’on fait ? Ton plan a échoué lamentablement…

Dark knight – *Essoufflé* Oui, t’a raison… mais c’est un peu ta faute, tu n’as pas participé assez ! Enfin bref, je vais pas t’en vouloir, on est une équipe… ! Et il nous reste mon plan B !!

Yamamoto – Non, on va pas…

Dark knight – Tu vois autre chose ? Donc si, il ne reste plus que ça à faire !!



20h10. Les deux étudiants se trouvaient devant le fameux arbre. Ils se regardaient, l’air décidé. Ils allaient réussir !!

Yamamoto courra le plus vite possible vers l’arbre. Il sauta en l’air majestueusement, pris appuis avec ses pieds sur le tronc de l’arbre et poussa pour s’élever encore plus haut. Dark knight fonça à son tour. Il sauta le plus haut possible, croisant ses bras devant son visage. Yamamoto, toujours en l’air, pris appuis sur ces derniers. Il poussa le plus fort possible avec ses jambes et se propulsa encore plus haut. Dark knight lui, s’étala misérablement par terre, criant un « Vas-y Yamatruc !!! » plein d’espoir. Yamamoto accrocha la branche… Victoire !!!! Ce plan, moisi comme tout, irréaliste, irrationnel et complètement débile avait fonctionné. Ca tenait du miracle !!

Il se hissa tant bien que mal sur la branche, sous les applaudissements et les encouragements de Dark knight toujours en bas. « Je vais y arriver, pensa-t-il avec espoir, j’vais réussir…!!!!! ».
Cette pensée, à elle seule, suffit à lui porter la poisse : la branche cassa sous son poids. Yamamoto tomba, sans crier… Tout était trop beau, il fallait que ça arrive. Il n’avait pas pu, après plus de 10 heures, récolter ne serait-ce qu’une pomme… A quoi bon crier, il était battu d’avance. Les pommes, le monde, Dark knight, les yomas… tous se foutaient de lui. Il n’était qu’un jouet qu’on maltraite, qu’on balance partout à ses dépends.


Dans sa chute, une chose l’avait néanmoins suivis en plus de la branche. Petite, ronde, rouge… Pas de doute. Une pomme. Une pomme !!!! Une pomme était tombée avec lui !!!!!! Il avait vaincu le destin, il avait eut une pomme !! Il lâcha une larme et… s’arrêta net. Il tourna la tête et croisa le regard de Dark knight. Ils se fixèrent… Ils avaient tout deux la même idée… Non, après toutes ces douleurs, il ne se laissera pas faire !

Et les deux étudiants se jetèrent sur la pomme comme des sauvages…


(…)



La nuit, sur une route obscure, une voiture roulait. Lentement, de plus en plus lentement, jusqu'à s’arrêter complètement sur le coté. Le parc s‘étendait de toute sa splendeur sur le coté de cette voiture.

Monsieur Leblanc sorti de sa voiture. Il alla regarder un de ses pneus. Il était effectivement plat, comme il le pensait… Rageant contre son pneu, il alla fouiller le coffre. Pas de chance, il avait oublié son crik. Il lui fallait de l’aide mais… l’endroit était désert.

Le parc avait été abandonné depuis d’étranges rumeurs sur des meurtres atroces, étranges… surnaturels ! Mais Monsieur Leblanc n’avait pas peur. Il n’était pas dupe, il était un scientifique, pas un de ces idiots superstitieux. C’est à ce moment qu’il remarqua deux silhouettes sortant du parc. Deux jeunes qui sortaient du parc à cette heure ci était plutôt suspect, mais ils n’avaient pas l’air méchant. De plus, si il ne recevait pas d’aide pour changer son pneu, il était bon pour retourner à pied… Il les accosta.

Leblanc – Excusez-moi jeunes gens, mais y a ma voiture qui…

???? – C’est Yamamoto !!! Tu piges, Yamamoto !!!!!

Leblanc recula d’un bond, totalement effrayé. L’un des deux jeunes hommes à qui il s’était adressé hurlait comme un possédé. Ce dernier parti ensuite en courant, suivi de son camarade qui disait des trucs incompréhensibles.

Le cœur encore battant de cette rencontre, monsieur Leblanc prit une décision importante : il allait rentrer à pied.


(…)


Katsuki – Bonjours les jeunes ! Alors comme toutes les semaines, le jeudo première heure, vous recevrez les résultats de vos travaux pratiques ! Pour ce premier cours, j’ai une très bonne nouvelle : tout le monde à 10/10 !! *Se ravisant* Enfin… presque tout le monde.

Elle s’approcha du banc de Yamamoto.

Katsuki – Yamamoto Kiyoi : 0.5/10. Je sais pas comment t’a fait ton compte mais… Rendre une demi-pomme… c’est une première !

Et puis, l’air résignée, elle s’approcha du banc de Dark knight. Elle y déposa quelque chose… avant de reprendre :

Katsuki – Alors toi, 0. Alors, si tu m’avais donné l’autre moitié de pomme, j’aurais pu comprendre –encore que…- mais là… c’est inadmissible !

Et elle reparti vers son bureau.

Sur le banc, devant Dark knight, se trouvait une demi pomme. Mais il « manquait » un morceau, juste là où… il y avait des traces de dents.

_______________

Je rappelle que désormais les commentaires ne sont plus ici ;)
Ce message a été édité par Dark_knight le 10/01/2012 à 21h29.
Aidez Bakoro ! Votez chaque jour.

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Dans le staff, nous avons réuni théorie et pratique :
Rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi !
Kate135 #52 28/06/2017 - 08h39

Joueur
Messages : 2
Enregistré le : 26/06/2017

Hors ligne

Voila, le chapitre 4 est là. Il est pas si marrant, mais bon, pour que l'histoire aie un sens fallait que je fasse ça. Puis je suis crévé, tout le texte a été effécé une fois a cause d'une erreur de manip et j'ai tout du réécrire. Enfin bon je continuerais un autre jour.







______________________________________________
Testeur de vitalité pulpaire | Détartreur Pneumatique

 >  Réponse rapide

Composez votre message

 >  Informations du forum

1 personne(s) présente(s) durant une période de 10 minutes (0 membre(s) et 1 invité(s)).